L'association

NOTRE HISTOIRE

 

Né en 1945, le Secours populaire est une association à but non lucratif, déclarée Grande cause nationale. Celle-ci est habilitée à recevoir des dons, des legs et des donations. L’association s'est donnée pour mission d’agir contre la pauvreté et l'exclusion en France et dans le monde. Elle rassemble des personnes de toutes opinions, conditions et origines qui souhaitent faire vivre la solidarité.

 

En France, le Secours populaire français est particulièrement attentif aux problèmes d’exclusion : sur le court terme, par une solidarité d’urgence basée sur l’alimentaire, le vestimentaire. L’hébergement d’urgence ou l’orientation vers une structure de soins restent aussi au cœur des préoccupations du Secours populaire.

 

Le SPF accompagne également sur la durée, les personnes et familles dans leurs démarches et leurs droits : accès au logement, à la santé, aux vacances, à la culture et aux loisirs, au sport, à l’insertion professionnelle. Urgence ou non, le respect de la dignité des personnes aidées est primordial pour l’association.

 

 

DANS LE NORD

 

Pour la métropole, la fédération était initialement implantée au centre de Lille, le Secours Populaire palliait aux besoins primaires des plus démunis (personnes du quart monde et sans domicile fixe). Parallèlement d'autres activités de lutte contre l'exclusion ont été menées (accès aux droits fondamentaux, accès à la culture, aux vacances etc.) dans le respect de la dignité humaine.

 

Les permanences d'accueil se sont peu à peu développées afin de répondre au mieux à l'ensemble des difficultés rencontrées par le public accueilli. Les premiers dossiers du Revenu Minimum d'insertion sont instruits en 1989.

 

En 1998, la Fédération du Nord est accréditée de lieu d'accueil polyvalent suite à la Loi de luttes contre l’exclusion. Mi 2010, un groupe de bénévoles ré-active le comité local, en s'appuyant sur le travail effectué par la Fédération du Nord du Secours Populaire Français implanté à Lille Fives notamment concernant l'accueil et le suivi de près de 650 familles roubaisiennes. Il décide de développer des activités sur Roubaix. Aujourd'hui, au vu du nombre croissant de familles accueillies (850 au Libre-service en avril 2011 et plus de 2500 en 2012), nous touchons de plus en plus d'habitants issus des quartiers populaires de Roubaix concentrant une large population précaire vivant avec les minima sociaux.

 

Dans ce contexte, le Secours Populaire Français développe une solidarité locale en nouant des partenariats associatifs divers. En créant ainsi un réseau, la personne reçue lors des permanences pourra être aidée globalement (accès et ouverture aux  droits, accompagnement santé, logement, maintien du lien social etc.) Ces ateliers d'insertion se sont constitués afin de répondre aux problématiques des personnes éloignées de l'emploi afin d'intervenir sur les différents freins de l'inclusion sociale.

 

 

DANS LE MONDE

 

Sur l'ensemble des continents, qu’il s’agisse d’urgence, de projets de réhabilitation ou de projets de développement, le Secours populaire travaille étroitement avec des associations locales capables d’identifier les besoins des populations. Sur le long terme, ces partenaires locaux assurent le suivi des projets, en respectant les habitudes culturelles des populations. Le Secours populaire est le partenaire de nombreux réseaux associatifs. Il est également représenté dans plusieurs instances de consultation des pouvoirs publics, tant français, européens, qu’internationaux.

 

En Europe, Le Secours populaire français exprime sa solidarité aux victimes des conflits, des catastrophes naturelles ou industrielles. Dans un contexte de montée de la pauvreté, le SPF renforce la coopération européenne. Il noue des relations avec des associations locales pour agir en faveur des personnes victimes de la pauvreté.

 

Ces dernières années, la hausse de la précarité en Europe et son impact sur les populations les plus fragiles, la remise en question de l’aide alimentaire européenne ont poussé le Secours populaire français à resserrer les liens avec des partenaires européens afin de construire une Europe plus solidaire.